東松山, une étude de quartier

Comme vous avez pu le comprendre, j’habite dans la cambrousse, à 東松山, une petite ville dortoir (de 150.000 habitants tout de même) à 1h au nord de Tokyo.

Une chose que vous verrez dans toutes les villes telles que 東松山, ce sont des “Snacks” et des “Pubs” à tout les coins de rue. Mais aucun de ces endroits ne servent de hot dogs ou de Guiness, non, derriere ces noms se cachent des bars à hotesses.

Mais attention, j’ai dis bar à hotesses, pas bar à putes. Ce sont des sortes de bars / karaoke où les salarymen japonais viennent après le boulot payer très, mais alors très très cher pour boire du Jinro, chanter et surtout faire la discussion (et rien d’autre) à des filles plus où moins jeunes et plus ou moins belles (il y en a pour tout les goùts) qui sont là pour ça.

Pour vous donner une petite idée de la quantité assez impressionnante de ce genre de bars dans ma ville, j’ai fais un petit plan avec wayfaring marquant les bar à hotesses et les bars normaux que je connais.

Bars à Hotesses : 22
Bars normaux : 3
Et ce ne sont que les quelques endroits prés de chez moi que je peux sortir de tête, dans toute la ville ils sont innombrables.

Dans un prochain post je ferai peut-être un recensement des salons de coiffure, mais ca va demander pas mal de préparation : il a facilement 3 salons de coiffure pour chaque bar à hotesses ici…

Leave a Reply

Your email address will not be published.